red Fox

Corpet - Denis

Myrtilles, mémoire & Pyrénées
T'as peur des parasites du renard ?

L'échinococcose alvéolaire est due à Echinococcus multilocularis, un petit ver qui parasite les renards (et les chiens) et qui peut contaminer l'homme. Très rare chez l'homme (15 cas/an en France), la maladie est très très grave. Autrefois elle conduisait à la mort. Ensuite on a soigné les malades en enlevant le morceau de foie infesté (opération lourde, on s'en doute, qui peut aller jusqu'à la greffe d'un foie sain !). Maintenant, on traite à l'albendazole (à vie !). On attrape l'échinocoque en mangeant des fruits des bois (fraises, myrtilles, ...) ou des salades sauvages contaminés par une crotte de renard.

Echinococcose France La bonne nouvelle c'est qu'il n'y a (pratiquement) jamais eu de cas dans le Sud-Ouest ou dans les Pyrénées: les très rares cas identifiés là auraient été attrapés dans l'Est de la France. (cliquer la carte pour mieux voir les régions à risque d'après : Piarroux et al., BEH 27-28/2006, p.206-207, article complet sur le site de l'INVS). Par ailleurs une enquête l'ENVT ne montre AUCUN renard parasité par Echinococcus multilocularis en Midi-Pyrénées (Jouglar & Ducos de Lahitte, 2005. Mais les 138 renards testés n'avaient pas été capturés en montagne FRC-MP Parasitisme renard roux)

Conclusions:
- maladie très rare = très peu de risque.
- maladie très grave = cuire, laver, faire très attention, lire le Dépliant officiel échinococcose .pdf
- Mais les myrtilles ! Apparement, pas de problème dans les Pyrénées (mais cueillir pas trop près du sol)

Myrtilles

Myrtilles rajeunissent la mémoire: c'est une blague?

Manger des myrtilles, boire du jus de myrtille, ou mettre de la confiture de myrtilles sur son pain, cela peut-il rajeunir le cerveau, et renforcer la mémoire quand on vieillit?
Probablement, et ce n'est pas une blague.
J.A. Joseph, qui travaille à Tufts (Boston) dans un labo de recherche sur la mémoire, a montré que les vieux rats retrouvent la mémoire quand on leur fait boire du jus de myrtilles (voir l'article Bluberry & Memory, 1999, et un autre de 2005). Le plus incroyable, c'est qu'il suffit de leur faire boire cela pendant un mois pour qu'ils deviennent aussi "bons" que les jeunes rats. Ces vieux rats s'améliorent pour trouver une plate-forme cachée sous l'eau d'une piscine (Morris' water maze), ou pour tenir en équilibre sur un rouleau qui tourne (rotarod).
L'analyse biochimique du cerveau de ces rats montre aussi que plusieurs 'activités' ou 'enzymes' sont rétablies par le jus de myrtille. Ce n'est pas magique, bien d'autres aliments doivent avoir des effets semblables. En tous cas, le jus d'épinard ou de fraise marchent aussi. Moins bien que la myrtille, mais c'est tout de même efficace.
Comment ça marche? D'après les articles de Joseph ce sont les "colorants" naturels bleus des myrtilles qui ont un effet anti-oxydant puissant, et aussi anti-inflammatoire (comme l'aspirine). Il est probable que bien d'autres fruits ou légumes "colorés" puissent avoir le même type d'effet sur le cerveau, mais les myrtilles sont les efficaces.
Pour l'instant, un seul petit essai clinique a été fait chez l'homme, chez neuf personnes avec un début de troubles de mémoire. L'effet du jus de myrtille est très significatif, mais les témoins étaient dans un autre essai. L'article me semble très convaincant, J.A. Joseph n el'a publié que dans le J.Agric.Food.Chem.

A l'Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse, j'ai proposé à des étudiants de tester, à leur tour, l'effet des myrtilles. Avec un protocole assez simple, ils ont démontré à nouveau que les myrtilles (une confiture toute simple) améliorait la mémoire des vieux rats pour trouver la sortie d'un labyrinte. Incroyable, mais... peut-être vrai. Enfin à la veille de prendre ma retraite (8/12/2014), j'ai fait passer une thèse vétérinaire à Virginie Michel sur ce sujet "myrtilles et mémoire": vous pouvez lire sa thèse (en français) en cliquant le lien Blueberries save memory

Devinez ce que je mets sur mes tartines le matin, maintenant ? Pourtant, les essais des myrtilles pour prévenir le cancer du colon n'ont pas montré un gros effet anti-cancer. Mais cela n'a rien d'étonnant que ce qui marche sur un type de vieillissement (cerveau), ne marche pas sur un autre (cancer colorectal). Ce qui marche contre le cancer est bien montré dans la base de donnée de cancer chemoprevention (juste les cancer du colon et du rectum). Vive les myrtilles ! (texte repris de mon blog)