English version

Denis Corpet: recherche, enseignement, montagne

Rechercher l'alimentation pour empêcher le cancer en changeant la viande avec Fabrice, Sylviane & Nathalie (Vidéo-Portrait d'un Chercheur); former les futurs vétos ; avec Noël escalader les montagnes ; tenter de mieux aimer mes proches : c'est ce qui tissait ma vie avant que je prenne ma retraite, le 1er janvier 2015. Je découvre maintenant le bonheur d'agir plus tranquillement, avec moins de hâte et plus d'amour ! Montagnes
Les points fort de mon boulot: Je travaille à temps partiel (80%) depuis 1983. Puisque le partage du travail et des revenus est une solution au chômage (??), je choisis de gagner moins pour vivre plus. Les 2/3 des gens se tuent au travail, un tiers meurt de chômer: c'est bête, non ? Vive "la semaine de quatre jours" (il y a peut-être mieux: l'économie c'est complexe, et j'y suis peu compétent, mais attendre "la reprise de la croissance" comme on attend la pluie dans le Sahara, est-ce raisonnable ?).
Mini-CV: à la retraite depuis 1/1/2015, après 20 ans chercheur et 20 ans prof. Professeur à véto depuis 1993, j'étais avant chercheur INRA : deux ans d'Ecologie Microbienne (Jouy en Josas), un an à Pasteur (Paris), 13 ans au Labo des Xénobiotiques (Toulouse), et un an à l'Ontario Cancer Institute (Toronto, Canada). Formé à l'Agro-Paris (INA-PG), l'Institut Pasteur, et trois universités (DEA U.Paris-IV, Thèse /antibiorésistance U.Paris-Sud, HDR INP-Toulouse). Curriculum Vitae complet: CV.pdf Denis Corpet
Mais y-a pas-qu'boulot, montagne ou famille. Alors, Qu'est-ce qui me tient encore à coeur ?