Pique d'Endron Balades d'un jour dans les Pyrénées, A-R Toulouse

Pique d'Endron 2472m

Gouliers - pic Sarrasi -Pique d'Endron
Montée 1000m 3h-3h30 - 1h40 de Toulouse

Dénivelé 730m pour arriver au pic Sarazi ou Sarrazi ou Sarrasi (officiel), et 1000m pour la pique d'Endron (mais l'arête horizontale prend du temps, à l'aller ET au retour). Route 1h42, se garer au "stade de neige" au dessus de Gouliers (Tarascon, Ariège). Jolie balade, pas trop loin de Toulouse et suffisamment simple pour y aller même quand le temps est mauvais (on s'arrête au pic Sarrazi.

Montée variée qui commence, hélas, le long d'un remonte-pente, mais on le quitte assez vite pour rejoindre, une belle arête qu'on suit jusqu'au Sarrasi. La crête Sarrasi-Endron est superbe, assez effilée avec une vue rare pour cette altitude, car on est "au coeur du massif". Attention, c'est haut: la traversée Sarrasi-Endron est vite en neige. Il peut se former des corniches dangereuses (au moins un accident mortel), et quand la neige est dure, crampons-piolet-corde sont bien utiles (demi-tour Denis & Flo le 10/12/11 à 2384m faute d'équipement).
Pique d'Endron
photos Face Nord, Créneau d'Endron, 23 décembre 2012 +Claire-Marie Arola +Meije +corde +crampons +piolet (67 photos)
photos Photos Pic Sarrasi, 14 mai 2010: terrible solo raquettes, tempête de neige (20 photos neigeuses)
photos Photos Créneau d'Endron, 29 mai 2010 en solo (47 photos)
photos Photos Pique d'Endron, 9 avril 2011 avec Florence en Coiffeuse (41 photos)
photos Photos Pique d'Endron, 26 juin 2010 avec Guillemette et Florence, café chez Angelo (38 photos)


Créneau d'Endron Voiture: De Toulouse, prendre l’autoroute vers Carcassonne, Narbonne, Montpellier, et tourner à droite vers Foix et l’Andorre une vingtaine de km après le péage. Passer Pamiers (péage), le tunnel de Foix, et continuer jusqu’à Tarascon-sur-Ariège (1h15 de route). Peu après l’entrée dans Tarascon, tourner à droite vers Vicdessos et suivre la vallée en traversant Niaux et d’autres. Juste à l’entrée de Vicdessos, au lien de tourner à droite sur le pont, prendre légèrement à gauche vers Goulier, une route très zigzag. Passer Goulier et continuer à gauche vers le « stade de Neige », la mini-station Goulier Neige, où l’on se gare sur un immense parking (1h42 de route).
Randonnée: Monter « la piste » à gauche des remonte-pentes, puis les traverser vers la droite après 30 min, au niveau d'un replat creusé d'un petit lac (l'eau y est pompée pour alimenter les canons à neige: ça bouillonne de 8 "sources". En 2010, pour faire la plateforme, le bulldozer a détruit un très bel Orri, ancienne cabane de pierres sèches). Du déversoir du lac, ne pas prendre le sentier "évident" qui monte droit vers l'arète (ça passe, mais c'est très raide), mais partir à gauche pour trouver un sentier qui monte en traversée gauche-droite pour rejoindre la route qu'on devine et qui rejoint l'arète (balisage jaune). Il traverse une route de terre qui vient de la gauche, et rejoint la crête qui descend du pic Sarazi à votre droite (moins d'une heure du parking).
Suivre alors la crête vers là gauche et le haut, jusqu’au sommet du pic Sarrasi 2213m (2h environ): un beau pin, un passage un peu rocheux, et une pente finale lisse et très raide. Le sentier (invisible sous la neige) aborde le pic Sarrasi par un détour vers la gauche, ce qui évite ce raidillon.
Depuis le pic Sarrasi prendre la crête à main droite, et suivre le sentier au mieux, avec quelques passages où il faut mettre les mains (escalade 1+), en particulier la sortie du Créneau d'Endron quand il y reste un névé. S'il reste une corniche de neige, passer bien au large pour éviter que si elle ne bascule elle ne vous entraîne (un accident mortel répertorié). La crête horizontale au départ du Sarrazi monte franchement puis s'adoucit sauf au sommet de la pique d'Endron 2472 m (bel abri anti-vent): 3h à 3h30 de montée en tout. Panoramas superbe, très "haute-montagne".
Pour la descente, on peut suivre le même chemin, ou continuer après le pic sarasi la crète débonnaire vers le N-NE jusqu'au pic du Garbié de Brésoul (2047m, surement un noble ;o), puis obliquer à gauche (N-W) dans les paturages raides vers le col 1753m, puis, anvant le col, vers 1850m, partir à gauche franchement vers l'Ouest pour rejoindre le Parking en bas de la station, ou la route un peu plus haut (1540m). C'est raide mais l'herbe est élastique sous les talons, et se prète bien au toboggan sur les fesses ! De plus on reste longtemps au soleil, même en fin d'après-midi d'hiver.

Rando 1: Sarrasi-Blizzard
La première fois où j’y suis monté (14 mai 2010) on ne voyait pas à 3 m, et j’avançais à la boussole les pieds dans une neige épaisse et la tête dans le brouillard. Sur l'arète qui descend du pic Sarrazi, je tâtais avec mes bâtons pour trouver la crête : çà descend à droite, ça descend à gauche, et ça monte en face = c’est là la crête, c'est là le chemin. Quand je suis arrivé sur du « tout plat », et que la crête était carrément Nord-Sud, j’étais arrivé ! Deux heures quinze pour monter 730m ! (de 1480m à 2213m) Faut dire que la neige était épaisse et lourde, et que même en raquettes j’enfonçais pas mal, et que le passage rocheux (du 2 inf ?) n’était pas si facile en raquettes ! Pas assez motivé (ou pas assez fou ?) pour continuer la crête jusqu’à la pique d’Endron (il y déjà eu des morts entre Sarrasi et Endron: une corniche qui décroche). Descente en enfonçant pas mal en 1h10.
Sur la route du retour, je sors du nuage qui coiffait l'Endron, et il fait presque beau ! Je suis tenté par la via ferrata de Vicdessos : c’est mouillé, je vais donc coté sud (via d'initiation débutant) et en nus-pieds (ça passe bien sans utiliser les pitons, les marches ou les cables, mais j'utilise le pont de singe ;o) Je débusque même un izard en contrebas, qui soufflait comme un phoque pour que je le remarque. J’ai trouvé le chemin de descente, qui fait un immense détour vers Goulier: un peu longuet.

Rando 2: Créneau d'Endron
Je retourne quinze jours plus tard à Goulier, ayant bien topoté sur internet, avec piolets-crampons, pour faire le créneau d'Endron et sa Pique: un fier couloir de neige qui monte tout droit sur 500m: sera-t-il en conditions ? Les crampons resteront dans le sac, et le piolet ne servira pas, car la neige permettait de bonnes marches du bas en haut.
Le trajet voiture est le même que pour le pic Sarrasi, et l'on commence pareil la balade, mais arrivé sur la crête qui descend du Sarasi, vers 1832 m, on voit toute la face Nord de la pique d'Endron, avec son fameux Créneau, et l'on trouve un sentier qui redescend à droite de l'arête (plein Sud). On le suit jusqu'au replat à la base du couloir (vers 1860 m, belle prise d'eau pour remplir la gourde).
J'ai traversé en oblique un névé à la base du Créneau, pour prendre pied vers 1875m dans celui-ci à un endroit où il est dominé de beaux aplombs rocheux sur sa droite (rive gauche). Remonter alors tout le couloir avec un passage plus raide (déneigé le 29 mai 2010), un peu délicat pour traverser une "crevasse" où gronde un petit torrent, puis prendre pied sur les rochers couverts de graviers au dessus. La neige reprend vite, heureusement, toujours aussi bonne, et je termine par une sortie plus raide en prenant un couloir secondaire vers la droite. Il sort par une mini-corniche sur la calotte sommitale, avec encore un peu de marche vers la droite pour arriver au sommet 2472 m. Horaires: je quitte le parking de Goulier à 9h30, j'arrive en vue de la face Nord et du créneau vers 10h, j'attaque le couloir vers 10h40 et je suis au sommet à 12h15. Descente par la voie normale (l'arête Endron-Sarrasi, crête du Sarrasi sur la carte) et retour au parking à 14h15.

Rando 3: Pique d'Endron classique
Je retourne une troisième fois à la pique d'Endron (le 26 Juin 2010), avec Guillemette et Florence. Un entraînement pour le raid 2010 (tour du Néouvielle) car Gui* revient tout juste du Brésil, et a rapporté un peu trop de kilogs de Curritiba et pas assez de souffle. Cette fois là c'est le plein été, et nous suivrons sagement le sentier de bas en haut. Nous ne mettrons pas les pieds dans la neige, même s'il traine encore sur l'arête quelques restes de corniche, si la face Nord est striée de blanc, et que le Créneau fait toujours sa belle rayure verticale. Au retour nous nous arrêtons au Café Bar Snack Glacier "le Saint Bernard" de Vicdessos, tout en bois avec des photos de montagne, et son célèbre Cagadou (qui sauva plus d'une fois ma douce femme du désespoir et de l'explosion). Deux bons cafés servis avec le sourire par Angélo, qui aime courir la montagne et connait bien les randos du coin. Demandez-lui les conditions de neige: il sait tout par les randonneurs qui s'arrêtent en redescendant. Et … il reconnait même Florence à ses nattes, célèbres sur le Web-Rando !
Horaires: Montée 3h20 (sans se presser du tout !), Balade AR: 5h30, Toulouse AR: 9h30 (café compris).
Détails: départ Toulouse 8h50, Départ rando 11h, arrivée sur l'arête 11h45, pic Sarrasi 12h45, sommet pique d'Endron 13h20. Descente: départ 14h25, arrivée parking 16h25. Et le café chez l'Angélo devient un rituel bien sympa à l'aller ET au retour !

Rando 4: Endron-coiffure classic again
Je retourne une 4ème fois à Endron (9/04/11), avec Flo: grand soleil mais encore pas mal de neige, et trois personnes qui renoncent à l'arête et s'arrètent au Sarrasi. Horaire: quitte l'auto à 10h10, face N en vue à 11h, pic Sarazi 12h05, pause déj+coupe-tifs 40min, sommet Endron 13h55, voiture 16h20. Montée 3h (grand arrêt déduit), Descente 2h10.

Rando 5: Créneau crampons+piolet+corde alpinisme
Je retourne une 5ème fois à Endron (23/12/12), avec Meige (encordée) et une nouvelle amie, Claire-Marie Arola. On fait plein de belles photos, en trichant un peu sur la pente, car Claire monte en solo de son coté: Très beau dans le couloir, encore plus les corniches à la descente !

Je vous conseille vivement d'acheter la Carte IGN TOP25 (Boutique IGN: chercher 1848OT)
Mes horaires sont "tout compris". Je roule à 106km/h sur l'autoroute (4.2 l/100km). Avec Flo on monte cool (300m/h), mais seul, sans foncer je monte plus vite (500m/h). Mais je skie "mal" en descente. Je prends bien le temps de parler avec ceux que je croise, de goûter le soleil et la vue, de manger tranquillou mes provisions à toute occase.

Balades d'un jour dans les Pyrénées, A-R Toulouse - Randos 4-6j, en famille Corpet - Liste de l'équipement