Alpinisme

Torre Venezia, voie Tissi, TD+

face Sud, 450m VI-, Civetta, Dolomites, Italie: août 2008

La Torre Venezia, face sud, voie ouverte par Tissi et d'autres : Une très belle voie sur une tour incroyable, qu'on a grimpé avec Noël Dupré la Tour le lundi 25 Août 2008, pour prendre contact avec la dolomie et nous préparer pour faire la voie Cassin à la Torre Trieste. Ce qui est stupéfiant dans les dolos, c'et de trouver des voies "pas trop dures" dans des paroies hallucinantes ! L'autre surprise, c'est la solidité du rocher: le caillou posé sur une vire est en fait une prise super-solide, soudée à la paroi !

Voici nos photos ci-dessous, pas terribles: on n'avait que le téléphone de Noël (mon appareil est KC)
Photos Torre Venezia 1-en montant au refuge, 2-Rifugi Vazzoler et TV, 3- Face Sud de profil, 4-avec tracé voie Tissi
Torre Venezia rifugio Vazzoler Torre Venezia Torre Venezia Torre Venezia

Photos 1-Tracé voie Tissi, 2- Topo voie Tissi, 3- Denis Corpet dans la voie, 4- Topo descente
Torre Venezia Torre Venezia Topo Tissi Denis CORPET Torre Venezia Torre Venezia

1- Noël L7 début traversée, 2- Fin traverse, 3- Nono cheminée L13, 4- Denis L14, 5- Nono fin rappel
Torre Venezia Torre Venezia Torre Venezia Torre Venezia L14 Corpet Noel Rappel Torre Venezia Rappels


Approche de la voie: Du refuge Vazzoler, partir sous le refuge d'hiver, par la route blanche qui monte à gauche vers le refuge Tissi. On arrive en 10 min sous la face Sud de la Torre Venezia (on ne voit qu'elle !). A l'aplomb de l'immense dièdre qui partage le bas de la face en deux, une vague trace-sentier quitte la route à droite, et mène après quelques détours entre les blocs jusqu'au pied de la face Sud (30 min)

Topo de l'Escalade: (voir le schéma ci-dessus, recopié de Köhler & Memmel)
La ligne générale est droit de bas en haut sur la moitié droite de la face, en partant à droite de l'immense dièdre, et en sortant par les cheminées très visibles en haut de la face à droite. On fait un léger détour au milieu en évitant par la droite la ligne de surplombs, puis en revenant à gauche au dessus par la traversée Tissi. Contrairement aux apparence, il y a souvent plusieurs passages possibles dans les parties moins raides, et comme les pitons y sont peu nombreux, ce n'est pas si facile de trouver le meilleur chemin. Longueurs et relais indiqués ci-dessous: N=Noël, D=Denis.
L1- Attaquer à un genre de bloc-gendarme au milieu de la moitié droite de la face, et escalader tout droit vers le haut. On peut aussi partir un peu à droite du bord de l'immense dièdre pour rejoindre le premier relai en traversée horizontale facile (30m, II, R1 qu'on peut sauter, N).
L2- Continuer tout droit vers le haut jusqu'à un pin (35m, IV+, 2 pitons, R2, N).
L3- Droit au dessus un vague dièdre puis des gradins mênent en 45m difficiles à R3, V+, D.
L4- monter légèrement vers la gauche 25 m plus faciles, V-, R4 N.
L5- Monter tout droit par des fissures difficiles jusqu'à une bonne vire, à la hauteur du surplomb qui casse l'arête de l'immense dièdre à gauche (35m, VI-, R5 D).
L6- Partir à gauche de la vire, et monter d'abord vers la gauche puis revenir vers la droite dans des cheminées faciles, pour rejoindre le bord droit d'une belle vire couverte de pins, à la hauteur du surplomb qui barre toute la moitié droite de la face Sud (V+ puis IV+,). Noël avait été trop à gauche, dans des dalles très raides, est revenu vesr la droite faire un relai intermédiaire R6a. Denis a rejoint Noël par des cheminées et gradins faciles et continué jusqu'à la vire des pins R6b.
L7- La septième longueur c'est la fameuse "traversée Tissi de 40m", impressionnante plus que difficile, et assurée de 3 ou 4 pitons (pas excellents). De R6 commencer par monter à un premier piton (difficile), puis traverser horizontalement vers la droite 15m (pas trop dur), pour finir par remonter franchement (difficile, un bon piton) et enfin sortir vers la droite (pas trop dur): 30m VI-, R7 évitable, N.
L8- Monter tout droit dans des fissures puis obliquer un peu vers la gauche (35m, IV+, R8 N puis D).
L9- Grimper une dalle puis obliquer un peu à droite (V- 40m, 2 clous, R9 D)
L10- monter la fissure au dessus du relai, puis traversée ascendante à droite, puis fissure et cheminée tout droit pour sortir sur une vire à gauche (45m, V, R10, N)
L11- traverser un peu la vire du relais vers la gauche, puis grimper une fissure, sauter le relai suivant (mettre grande sangle) et repartir à droite vers la cheminée évidente qu'on monte jusqu'à un relai sur la gauche (50m, V+ puis IV+, R11, D)
L12- Escalader la cheminée au dessus et en sortir à droite quand elle surplombe pour grimper un dièdre à droite, qui revient dans l'axe de la cheminée. On termine par son bord gauche (40m, V+, R12, N)
L13- Ne pas continuer la cheminée dans l'axe (d'ailleurs ça ne fait guère envie), mais traverser un peu à gauche pour monter la cheminée oblique vers la gauche et faire relai sur une vaste vire (35m, V, R13, D). Denis a terminé la longueur dans la belle dalle jaune à droite de la cheminée: c'était trop dur (VI) et pas protégé: chaud la sortie !
L14- prendre la cheminée de gauche, très ouverte et surplombante mais riche en prise (attention les grands écarts !) et sortir sur la plate-forme sommitale (25m, V, R14 N)

Descente: la descente est "cool" malgré la raideur de la torre Venezia (ou grace à elle). En gros deux super rappels de 50m en face NW, puis un bon sentier, coupé d'un petit rappel plus bas: 1h30 en tout. (voir le schéma ci-dessus, mal recopié de Köhler & Memmel)
- Du haut de la voie Tissi (R14) monter un peu la pente facile d'éboulis, et tourner à droite pour trouver un gros cairn qui marque le départ d'un sentier qui fait le tour du "chapeau" de la Torre Venezia. On arrive vite au dessus de la raide face N-NE, où continue le sentier, vertigineux.
- Prendre le premier embranchement de ce sentier vers la droite, et descendre facilement quelques mêtres jusqu'à l'à pic de la face Nord-Nord-Est (2 gros points rouges, très facile, mais TRES vertigineux). On y trouve le premier ancrage: un ENORME anneau de fer, fiché dans le rocher par un énorme piton. Des comme ça y-en-a 6 jusqu'en bas de la paroi.
- On peut donc faire soit 6 rappels de 15-20m, soit 3 rappels de 30-40m, soit deux rappels de 50m (ce que nous fîmes). Le grand diamètre des anneaux permet d'y passer toute la corde lovée (gain de temps), et des indications de peinture rouge indiquent la distance au prochain anneau. C'est la montagne aménagée, version italienne !
- En bas du dernier rappel, un gros carré rouge indique la DZ. Les rappels viennent bien, sans chute de pierre ni coincement. On prend alors un assez bon sentier vers la gauche dans les pierres blanches (à G en descendant face à la pente). Ne pas le continuer horizontalement vers le col avec la Punta Agordo (Forcella di Pelsa), mais tourner à droite pour descendre dans la gorge, puis à gauche à nouveau pour rejoindre l'immense couloir (cairns).
- Descendre le couloir, très agréable en rocher orange très grenu, jusqu'à un passage blanc nettement plus raide où l'on trouve encore un énorme anneau. Le rappel (15m) est parait-il facultatif, mais bien agréable.
- Assez vite après le bas du rappel, obliquer vers la droite du couloir, et remonter à une épaule-brêche où trône un beau cairn par une fissure commode sur le flanc droit du ravin (II, non indiqué sur le livre de Köhler & Memmel).
- De l'épaule, un sentier, raide au départ, puis de meilleurs en meilleur, ramène à la route blanche sur le fil d'un éperon de terre, charmant au milieu des petits pins mugo.

Torre Venezia sur C2C (j'ai mis le même topo que ci-dessus !)
Nous recommandons chaudement le livre/topo des Dolomites: Anette Köhler & Norbert Memmel « Classic DOLOMITE Climbs » 1999, Bâton Wicks, London. Its a highly recommended book. However it does not include very demanding routes like Torre Trieste ones
Retour à: Corpet - Denis - Randonnées - Liste de Courses - Grandes voies d'Alpinisme