[Corpet: Hygiène Covid19] - [AdiosCorona: Covid alentour?]

Combien de contagieux dans ma ville ?
Dans la rue, quel risque de croiser un COVID+ ?

Florence & Denis Corpet, v1:21/09, v4:6/11, v5: 19-27/11

Qui est contagieux près de moi ? Quel risque de croiser un infectieux dans la rue ?
Tableau Nb Infectieux Covid dans la rue à Paris, Lyon , Marseille, ToulouseQuelle probabilité de trouver une personne contagieuse COVID dans un magasin, en réunion, en classe ? Nous estimons le nombre de gens infectés à partir du nombre d'entrées en réanimation (Réa). Ces entrées en Réa sont bien plus fiables que le taux d'incidence officiel, qui dépend du nombre de gens testés. Notre calcul de prévalence est mis à jour pour Paris & banlieue, Marseille, Lyon et Toulouse + 30 villes "en feu" (infographie).
Bonus: un calculateur interactif, pour entrer VOS données ou changer les paramètres.

Début novembre, on croisait environ 2 passants contagieux sur mille à Toulouse, mais 5‰ dans les rues de Lyon (y-a en gros 1000 piétons/h dans une rue passante). La probabilité d'avoir un contagieux ou plus dans un groupe de 100 personnes était 18% à Toulouse et 39% à Lyon (comment 5‰ devient 39% ?)
Pour aujourd'hui, cliquez: Nombre de contagieux dans la rue, Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, avec la proba. de Covid+ en réunion et d'autres infos. Ce tableur est actualisé tous les jours avec les données de Réa.
Trente villes de France: Tableau Nb Infectieux Covid Une infographie basée sur les données de Réa, montre aussi chaque jour l'estimation du nombre d'infectés dans 30 départements: Trente villes de France, classées par Nb de contagieux

  Calcul pour votre ville !
calculateur Covid Vous pouvez estimer le nombre de gens infectés aujourd'hui "chez vous". Il suffit d'entrer dans le calculateur CAL-Covid la population du lieu et ses entrées en Réa (tirées de Réa-GéoDES ou Gouv. Covid). C'est un peu long, car il faut noter le Nb d'entrées en Réa sur 15 jours pour faire la courbe, plus la taille de population ! On peut aussi changer les valeurs des paramètres, pour tester l'effet sur les résultats.
- Copiez ce calculateur dans votre Drive [COPY CAL-Covid] si vous avez un compte Google.
- Sinon, ouvrez le calculateur et puis, en haut à gauche de la page, cliquez “Fichier” puis “Télécharger” pour le récupérer sur votre disque dur en format Excel ou ODS [CAL-Covid] (read-only version: copy or download to use)


Metz-ton-masque-RL-Gilles-Wirtz  Comment estimer le nombre de contagieux ?
Nous expliquons dans une autre page comment passer des données hospitalières de réanimation au nombre de gens contagieux dans chaque ville, la vraie prévalence. Pour voir données et paramètres, calculs et modèle, cliquez: Comment calculer les infectieux COVID ?

 Que retenir ?
-1- Un contagieux sur mille dans la rue, même 2 ou 3‰ c'est pas terrible : Dehors, faut pas s'affoler !
-2- Mais ces gens contagieux sont tous asymptomatiques: Prudence avec ces infectieux qui s'ignorent !
-3- La probabilité d'être avec un contagieux grandit vite avec la taille du groupe (cf. calculateur Adios corona). Par ex. le 5 nov. à Lyon la proba d'avoir au moins un infectieux était 33% dans un groupe de 100 personnes (Explication: comment 5‰ devient 33% ?). Si c'est à l'intérieur, sans masque et que ça dure, ça fait une chance trois que plein de gens du groupe soient contaminés. Dans un groupe de 25, la proba est 10% : une chance sur dix de contaminations dans le groupe.


Pourquoi le "Taux d'incidence" officiel des tests PCR ne convient pas ?

Le taux d'incidence hebdomadaire est publié sur le site officiel Covid SI-DEP. C'est le nombre de tests positifs dans la semaine, chez ceux qui sont testés par PCR pour l'ARN du coronavirus. Mais ceux qui se font tester sont une minorité (un ou 2% des gens): le taux "oublie" donc la grande majorité, ceux qui ne font pas le test. Du coup, ce taux est très sensible aux conditions qui conduisent les gens à se faire tester. En mars-avril on faisait très peu de tests: la première vague épidémique ne se voit presque pas sur la courbe d'incidence ! De début août à fin octobre le taux de dépistage a beaucoup augmenté en France, et l'incidence aussi (voir les courbes !). Quand on ouvre un nouveau centre de tests dans une ville, le taux d'incidence augmente, indépendamment de l'épidémie. Quand les tests salivaires rapides et peu couteux seront disponibles, plein de gens feront le test, et le taux d'incidence augmentera surement*. Au contraire, quand les tests PCR seront payants, les gens vont se faire tester beaucoup moins, et on verra le taux d'incidence baisser !
*Quatre mois après cette "prédiction", le 19 mars 2021, on lit dans les Echos "250.000 tests salivaires réalisés dans les écoles cette semaine. Le ministre de l'Education nationale s'est félicité ce vendredi de la montée en puissance des tests salivaires dans les établissements scolaires" et le même jour, sans que "les Echos" fasse le rapport de cause à effet: "Le nombre d'élèves atteints du Covid a bondi en une semaine, de 9.000 à plus de 15.000, soit 0,13 % d'entre eux.".
Malgré tout, "ce taux d'incidence" fort couteux est l'indicateur officiel de l'épidémie en France !

La prévalence de l'infection (c'est le nombre de cas en ce moment), est nécessaire pour estimer combien de contagieux on croise. Mais pas l'incidence qui est le nombre de nouveaux cas. Nous avons construit notre estimateur de prévalence, basé sur les entrées en Réa, car le taux d'incidence officiel nous semblait inadapté, et peu fiable. Enfin c'est un peu surprenant mais rassurant que nos résultats soient plutôt compatibles avec le taux d'incidence hebdomadaire officiel: pour donner un exemple, nous estimions le 5 novembre que 0,51% des toulousains étaient infectés Covid (soit 510/100 000), et Covid-Si-DEP a publié un taux d'incidence standardisé de 291/100 000 en Haute-Garonne la semaine 45 (du 2 au 8 nov.): 510 et 291 sont concordants.
Le taux d'incidence est mesuré sur une petite partie de la population (1 à 2 % des Français en nov 2020). Ce taux sous-estime donc la prévalence réelle. Inversement, ce taux est basé sur la détection d'ARN viral en fond de nez: on détecte encore cet ARN alors qu'il n'est plus infectieux d'après Wölfel dans Nature., le taux d'incidence surestime donc la prévalence des contagieux.

Les références aux articles scientifiques sont données en bas de la page
Adios Corona: Combien de gens sont contagieux COVID autour de moi ?

Pour m'écrire, E-mail en bas de page Denis