wine Tous mes Cours - Bien manger - Pas grossir - Lait toxique ? - Faut-il manger Bio ? OGM danger ?

Vin, Alcool, Cancer
Boire ou ne pas boire, que croire ?

Mise à Jour (mai 2013) de l'interview de Denis Corpet
par Marc Roze: Mission Agrobiosciences: Vin & Cancer
L'INCa recommande de ne pas boire d'alcool, pas même un verre par jour. Car ce verre de vin augmente le risque d'avoir un cancer, d'après l'Institut National du Cancer (INCa, Nutrition et prévention des cancers, fév. 2009). Il n'y aurait pas d'effet seuil, pas de dose sans effet. Les cancers en cause sont trois des cinq plus fréquents en France (sein, colon, pharynx-oesophage). L'INCa n'invente rien, mais reprend des données déjà publiées (NACRe-INCa, Alcool et risque de cancers, Nov.2007 ; WCRF-AICR, Food, nutrition, physical activity, and the prevention of cancer, Nov.2007). En 2013, David Nelson confirme que l'acool cause 3,5% des morts dus au cancer aux USA, surtout VADS (cou) et sein (Am J Public Health. 2013). C'est la recommandation "pas d'alcool du tout" qui est nouvelle. Moi, je croyais que je pouvais boire 2-3 verres par jour. Et le verre de vin quotidien des dames, faut-il le jeter aux orties ? Regardons de plus près.

Le risque semble hallucinant +168% : D'où vient ce pourcentage, est-il crédible ?
C'est le «pourcentage, par verre d'alcool, d'augmentation de risque de développer un cancer» : 168 % pour les voies aéro-digestives supérieures (bouche, oesophage, larynx, pharynx = VADS). Ce chiffre est basé sur le risque relatif (RR) calculé par méta-analyse: cette méthode statistique sophistiquée regroupe toutes les études épidémiologiques jugées de bonne qualité. On construit alors une courbe dose-effet: le risque « par verre d'alcool » vient de ces courbes, qui sont bien étayées. Mais qui ne disent pas exactement « boire un seul verre augmente le risque de tant » : d'abord c'est un verre tous les jours, et la pente de la courbe (l'augmentation du risque) vient surtout des gros buveurs. Mais les Français sont les tristes «champions du monde» pour ces cancers des VADS. L'alcool et le tabac en sont les causes reconnues: on ne peut reprocher à l'INCa d'insister dessus, même si le 168% me semble lié au tabac et plutôt excessif (voir détail du calcul ci-dessous).
Détail du calcul: Regardons de plus près ce «168%». Il vient de la page 160 du rapport du WCRF-AICR précité, qui donne un RR=1.24 par verre par semaine (soit risque augmenté de 24%), dans une méta-analyse des études de cohorte, limitée à DEUX études. Un verre par jour, c'est 7 verres par semaine, et 7 x 24% = 168%. Mais à la page suivante le WCRF donne la méta-analyse de 25 études cas-témoins avec un RR=1.03 par verre par semaine (soit 7x3%= 21% d'augmentation de risque par verre par jour): 21% c'est moins inquiétant que 168%. On peut regretter que l'Inca n'aient pas aussi pris en compte ce chiffre: il est vrai que les études de cohortes sont plus «fiables» que les études cas-témoins, mais je trouve 25 études ont plus de poids que 2 études. Par contre, pour les cancers du sein, le +10% de risque par verre me semble hélas difficile à critiquer, même s'il est, lui aussi, l'extrapollation vers le bas d'études où les femmes à risque boivent plus d'un verre par jour.
une méta-analyse plus récente montre qu'en absence de tabac l'alcool n'est PAS facteur de risque, et semble même protéger contre le cancer de la bouche: Pooled OR=0.78 [0.67-0.91] (Petti S., Scully C., Cancer Epidemiol. 2011)
Les associations de viticulteurs citent d'autres études scientifiques montrant que le vin protège le coeur et le cerveau. Serait-ce vrai ?
Alcool-U click to enlarge Oui, l'alcool protège le coeur, mais c'est controversé. Je pense qu'une consommation modérée (1-3 v/j) et régulière d'alcool est bénéfique en cardio-vasculaire. Tout alcool semble bénéfique, et l'effet du vin rouge est plus net encore, surtout semble-t-il les vins du Gers comme Madiran et Saint-Mont qui contiennent 2 à 4 fois plus de "bons polyphénols" que la moyenne des vins du monde (Corder, Nature, 2006). Beaucoup d'études épidémiologiques montrent que les abstinents ont une mortalité supérieure aux buveurs modérés (toutes causes confondues), mais qu'au-delà de 3 verres par jour la mortalité augmente (voir courbe en U ci-contre. Un p'tit ballon = 12g alcool). Attention ! 2 verres chaque jour c'est pas 14 verres le samedi soir ! Plusieurs mécanismes biologiques, bien démontrés chez l'animal, expliquent cette protection (moindre agrégation plaquettaire, conversion du LDL en HDL, protection des lipides endothéliaux contre l'oxydation). La controverse porte sur les abstinents (totaux ou ex-buveurs) et sur le mode de vie «plus sain» des buveurs modérés, ce qui peut changer les conclusions. Et il faut bien reconnaitre que l'hypothèse qu'un verre de vin par jour diminue la mortalité cardiovasculaire n'a jamais été testée sérieusement dans une intervention randomisée (essai clinique). Par ailleurs la consommation modérée de vin rouge semble protéger contre le vieillissement du cerveau (Alzheimer et démences séniles) <= cliquer pour voir doc. pdf). Les infirmière américaines qui ont bu chaque jour 1 à 3 verres vieillissent mieux que les autres (meilleure santé physique et mentale) (Sun, PLoS medicine, 2011). Enfin, le vin protégerait même ... contre le cancer ! Kontou N. observe que les Grecs qui boivent entre 1 et 3 verres par jour ont un rique de cancer colorectal divisé par deux ou trois (Dis.Colon Rect. 55:703-10, 2012). C'est aussi ce que montre une étude française toujours pas publiée, ce qui est un peu "louche", de D.Lanzmann (texte .pdf).

Alors, bon ou mauvais ? Que doit-on faire ? L'alcool est il cancérigène ?
Oui, c'est certain, l'alcool est mauvais pour la santé (BEH mai 2013), et augmente le fardeau des cancers en France: on ne doit pas cacher le risque encouru. Mais de mon point de vue, ce n'est pas une raison pour demander l'abstinence totale à tous. Pour prendre une image, il est certain que la conduite automobile est très dangereuse, mais on n'exige pas pour autant l'arrêt de la voiture. On conseille la prudence.

Mais comment être prudent, en matière d'alcool ?
D'abord boire un peu de vin rouge pendant les repas semble la meilleure façon de boire de l'alcool. Ensuite, le risque semble beaucoup plus important pour cinq catégories de personnes : (1) les fumeurs (2) les conducteurs (3) les dépendants (4) les jeunes et (5) les femmes.
(1) Chez les fumeurs, l'alcool multiplie le risque associé au tabac: Augmentation MONSTRUEUSE pour bouche-œsophage-larynx-pharynx
(2) Les conducteurs: Pour ceux qui conduisent, l'alcool est prohibé. Surtout les jeunes mâles prenant facilement des risques en voiture
(3) Les dépendants: Pas d'alcool du tout pour ceux qui n'arrivent pas à limiter leur consommation. L'alcolisme est une maladie TERRIBLE.
(4) Les jeunes souvent choisissent bière ou vodka plutôt que rouge, et boivent tout sur une soirée. Et à vingt ans le risque d'accident ou de devenir dépendant est plus fort que celui de crise cardiaque ou de démence sénile => les inconvénients de l'alcool sans les avantages
(5) Pour les femmes enfin, le risque de cancer du sein doit être pris très au sérieux: un cancer très fréquent dont le risque augmente vite avec le nombre de verres. Alors 1, rien-qu'un !
Enfin, mon choix personnel: avant mes 50 ans, je n'achetais pas de vin, sauf quand on invitait des amis. Mais j'ai changé : je bois maintenant deux-trois verres de vin rouge chaque jour. Je suis convaincu que c'est bénéfique pour moi (homme, senior): moins d'accidents cardiaques et surtout moindre vieillissement cérébral. Je ne dis pas que tout le monde doit faire pareil, car c'est dur de rester sobre (dur d'arrêter quand on commence) et y-a trop de risques associés (accidents de la route, violences conjugales, problèmes de travail, et... cancers).

Bonnes Pages sur CE sujet

- Blog de Michel de Lorgeril, un "grand-médecin-chercheur". Il a démontré que le régime méditerranéen sauve les cardiaques ! Il éclaire ce point "alcool & cancer" à la lumière de ses connaissances sur le régime méditerranéen. Ce n'est ni trop long, ni trop compliqué.
- Blog de Claude Beraud: son analyse de la question vin & cancer est très fouillée, mais trop longue et trop difficile pour Monsieur-Tout-le-Monde. Médecins et scientifiques la liront avec intérêt.

Même Pouvoir Cancérigène des Aliments:

Bio - Un verre de vin ... qui contient 13 g d'alcool (l'alcool est peu cancérigène, mais on en boit des grammes!)
- 150 baguettes de pain ... qui contiennent 200 mg de furfural (peu cancérigène, présent dans la croûte)
- 6700 steaks grillés ... contiennent 1 mg de PhIP (très cancérigène, dose très faible, dans le "grillé")
- 25 millions de pommes traitées aux pesticides ... qui à elles toutes contiennent 2.9 g de Captan
        Le captan est un pesticide un peu cancérigène, présent à l'état de traces dans la peau des fruits traités
        Les pesticides plus cancérigènes que le Captan ont tous été interdits.
Si vous voulez discuter cette question, si vous avez des arguments solides, merci de m'écrire (E-mail en bas de ma page Denis)